Le Verger, Calleva, La Louve, Le Beau jardin

Éditeurs indépendants et humanistes

Accueil > Le Verger > Littérature > Vies dérobées

Vies dérobées

Pierre Kretz

vendredi 9 novembre 2018

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [français]

« Käte, avez-vous le sentiment d’habiter votre vie ? »
J’étais tellement surprise par la question que je répondis :
« Je n’en sais rien. Et vous ? »

Ernest Schmitt est né avant la Première guerre mondiale dans une famille de petits paysans catholiques, près de la frontière suisse. Dans les années trente il devient avocat à Strasbourg et épouse la fille de son patron, un membre éminent de la haute société protestante.

Ernest Schmitt tentera de construire sa vie d’homme durant quelques décennies profondément marquées par la folie des hommes et les emballements de l’Histoire.

Le 5 juin 1956 il disparaît soudainement pour ne plus donner de ses nouvelles. En tout cas de son vivant…

« Vies dérobées » évoque ces générations entières qui n’ont jamais vraiment eu la chance de choisir leur vie.

Le livre a été traduit en allemand par Irène Kuhn et Claire Bray, paru chez Klöpfer, narr en septembre 2019.


14 x 21 cm - 176 pages - 17 €

ISBN 978-2-84574-315-1

Place des libraires Trouvez ce livre chez un libraire avec Place des libraires