Le Verger, Calleva, La Louve, Le Beau jardin

Éditeurs indépendants et humanistes

Accueil > La Louve > Histoire médiévale > Les fabliaux, la satire et son public

Les fabliaux, la satire et son public

Marie Cailly

vendredi 15 juin 2007

Les fabliaux, nés exclusivement en pays de langue d’oïl, sont un genre littéraire médiéval peu connu dont les sujets et la langue s’inscrivent en rupture avec les classiques de la courtoisie et des chansons de geste.

Ils dépeignent un Moyen Âge vivant, drôle et cocasse, et en même temps empreint d’un certain réalisme. Il s’agissait d’oeuvres misant principalement sur la représentation, ce qui ne va pas sans poser question : quel était le public des fabliaux ? On a longtemps pensé qu’il était surtout populaire, mais certains poèmes parodient le courant courtois de telle façon que seul un auditoire cultivé pouvait en percevoir les finesses.

La satire mordante de ces contes à rire avait-elle une portée plus “politique” ?

Les fabliaux appartiennent à une époque charnière : ils tracent le portrait d’une époque en pleine mutation, montrent l’évolution des mentalités et l’essor d’une littérature vraiment “populaire”.


Titulaire d’une licence puis d’une maîtrise de Lettres, Marie Cailly a toujours été passionnée de littérature médiévale et d’ancien français. Avec clarté et rigueur, elle livre ici un ouvrage captivant sur un genre littéraire à la fois riche et mal connu.

Broché, 14x22 cm, 224p, 19 €

ISBN 978-2-916488-12-7

Place des libraires Trouvez ce livre chez un libraire avec Place des libraires